Se poser les bonnes questions pour réserver son vol sur internet

par • 23 décembre 2013 • Astuces TransportsCommentaires (5)17518

Vaste sujet que la recherche de billets d’avions en ligne. Evidemment, l’objectif est souvent de trouver le vol le moins cher… Mais personnellement, ma recherche est mue par d’autres « critères »… Finalement, les prix sont souvent les mêmes car les comparateurs ne font que comparer des offres et vous tombez finalement chez un vendeur ou directement sur le site de la compagnie…

Je ne vous dirai pas quel est le meilleur comparateur, j’ai mes préférences évidemment mais finalement mon choix se défini selon mes critères et c’est bien souvent là que le bas blesse. On a tendance à se jeter sur Google comme un back packer sur un pass interrail. C’est souvent sans se poser les bonnes questions et définir les bons critères de choix… Voila donc quelques idées et « mes » bonnes questions, celles qui me permettent de choisir la meilleure offre.

Une question de temps, de délais

Vous savez certainement tous que les compagnies aériennes opèrent un système de Yield Management. Cela veut dire que le prix de votre siège varie en temps réel et est fonction d’un certain nombre de paramètres dont la période de votre départ (selon l’affluence) mais aussi le taux de remplissage de l’avion, les prix du carburant les taxes d’aéroport (qui varient régulièrement) et le délai auquel vous réservez avant le départ. Difficile de choisir le bon moment pour réserver son vol et bénéficier du meilleur prix dans ces conditions…

Dès que le vol est proposé, disons que le prix est fixé selon les paramètres et la compagnie a tout intérêt à vendre le plus rapidement possible ses billets pour remplir son avion et programmer ses dépenses et ses charges. Comme n’importe quelle entreprise, la compagnie aérienne a tout intérêt à an-ti-ci-per. A partir de là, acheter le plus tôt vous permet généralement d’avoir les meilleurs prix. De la même manière, une fois que le vol est confirmé et que la compagnie a déjà suffisamment de passagers pour rentabiliser le vol, elle aura tendance à diminuer les tarifs. Et oui, le passager supplémentaire permet de dégager une marge bien plus importance, étant donné que le vol est déjà rentabilisé. C’est la raison pour laquelle les prix de dernière minute son souvent très bas. Quitte à faire décoller l’avion, autant qu’il soit plein !

Aussi, selon mes voyages, mes destinations, j’essaie d’anticiper un maximum mes déplacements ou alors, je tente ma chance au dernier moment !

Une question de point de départ

Lorsque l’on cherche un vol pour Berlin, il est assez facile me direz-vous d’aller sur n’importe quel comparateur pour rechercher le meilleur prix et les meilleurs horaires… Par exemple, je suis allé dernièrement jeter un œil sur Alibabuy que j’ai découvert il y’à quelques temps. Sauf que certaines fois, on ne sait pas exactement d’où l’on peut/veut partir. Et oui, personnellement, j’habite en province et force est de constater que je peux me rendre dans plusieurs aéroports qui proposent tous des vols low cost pour différentes destinations par exemple. Quand j’ai une envie de voyage, je n’ai pas forcément la destination, et si le budget devient un critère clé, et bien la destination sera celle que me permet mon budget… Même si je dois me rendre dans une destination définie au départ (et non desservie par une low cost par exemple), les prix et temps de vols, comme les temps d’escale peuvent varier fortement selon le point de départ.

Laissez moi vous donner un petit exemple. Le grenoblois lambda aura souvent pour réflexe de se rendre à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry pour son prochain départ… Il choisira naturellement l’acronyme LYS pour rechercher son vol depuis sont comparateur préféré. Or, l’aéroport de Grenoble Saint Geoirs propose quelques vols charters et low cost pour quelques destinations, peut être que le bonheur de notre cher grenoblois s’y trouve ? D’autant que la navette depuis Grenoble est moins chère et également à une heure de route de la gare de Grenoble… Et si notre grenoblois souhaite par exemple, se rendre en Turquie… Est-ce que notre grenoblois sait par exemple qu’à deux heures de route de chez lui se trouve le départ de la low cost turque Pegasus Airlines (voir photo ci-dessous) proposant un vol direct pour Istanbul, à des horaires très confortables, le tout couplé à des correspondances pour plus de 20 villes de Turquie et d’autres destinations du Moyen-Orient ? Pas sur… Et si notre grenoblois savait en plus que l’aéroport de Saint-Étienne Bouthéon (EBU pour les intimes) propose en plus un parking gratuit…

Ca n’est qu’un exemple, tant la mode des low cost a développé les liaisons avec des aéroports de second rang un peu partout en France et en Europe de manière générale. J’avais même vu il y’a longtemps qu’il était certes un peu plus long mais beaucoup moins cher de passer par Londres et les hubs de Ryannair plutôt que de prendre des vols directs pour certains villes d’Europe du Nord

Deux solutions selon moi : 1. avoir la liste des aéroports près de chez soi pouvant proposer des « alternatives » voire certaines destinations auxquelles on aurait pas forcément pensé. S’abonner aux newsletters de ces aéroports permettra d’obtenir des informations sur les ouvertures de ligne et les destinations proposées. 2. lorsque la destination finale est choisie, il peut être bien de passer faire un tour sur le site de l’aéroport d’arrivée pour voir les vols d’arrivée et/ou les compagnies présentes et identifier comme cela certains points de départ auxquels vous n’auriez pas pensé. 3. comme dans la photo ci-dessous, pensez à prendre en photo dans le magazine disponible dans l’avion la liste des destinations desservies, car elle n’est pas toujours facile à trouver sur le site des compagnies… Et encore moins sous forme de carte.

Une question de destination

Je ne sais pas pour vous, mais des fois, j’ai juste envie de partir et de prendre un avion. Quelque soit la destination, mon objectif est de prendre quelques jours et de m’évader du quotidien. Dans ce cas là, on peut aussi se retrouver dans le cas cité précédemment dans lequel on se retrouve quelques jours avant le départ avec un budget limité et aucune idée de destination…

Là, j’ai trouvé un seul outil pour m’aider : skyscanner. C’est à ma connaissance le seule comparateur de vols qui propose de lancer une recherche à partir d’un aéroport de départ pour « n’importe ou » et qui classera les résultats de recherche par ordre de prix croissant. Vous pourrez être peut-être déçu du résultat ou comme moi en novembre dernier, faire une agréable découverte et vous envoler pour Oslo pour moins de 300 euros A/R.

Une question de choix de compagnie

La aussi, un large choix de compagnies est représenté sur la plupart des comparateurs mais force est de constater que certaines compagnies font de la rétention d’information, tout du moins ne permettent pas aux comparateurs de récupérer les données de leurs vols, leurs tarifs en particulier. Difficile de trouver exactement qui propose quoi et c’est souvent en testant certains comparateurs que l’on découvre qu’il y manque quelques vols.

Pour ma part, je fais généralement mes recherches sur plusieurs comparateurs pour vérifier que je ne passe pas à côté d’une compagnie. D’expérience, je dirai qu’une compagnie se retrouve généralement sur tous les comparateurs à partir du moment ou elle ouvre son moteur et son catalogue aux comparateurs. Par contre, je dois avouer que certaines low cost demeurent introuvables sur certains sites…

Une seule solution dans ces cas là, il faut aller directement sur le site de la compagnie pour effectuer des recherches et vérifier ensuite que les vols identifiés apparaissent dans les comparateurs. Wikipedia propose une page listant les compagnies low cost par pays, à utiliser selon votre destination…

Peut être même une question technique

Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de l’IP tracking… Encore une pratique de certaines compagnies et de certains comparateurs qui font varier les prix des billets… J’avais mis de côté cet article de Rue89 sur le sujet en mai de cette année. Le principe est assez simple : lors d’une visite sur un comparateur ou un site de vente en ligne de billets d’avion (ou de trains d’ailleurs), le site vous identifie comme visiteur et vous colle un numéro sur le dos (en fait un traqueur, généralement dans les cookies de votre navigateur). Dès que le site vous identifie à nouveau lors de l’une de vos visites sur le site et que vous faîtes la même recherche (et oui, ils ont pensé à collecter tous les critères de votre précédente recherche : période, destination, préférences etc), il en profite pour augmenter le prix de votre billet. L’objectif est simple : vous faire réagir et vous faire acheter votre billet en vous faisant croire que plus vous attendez, plus le prix de votre billet augmente… C’est pas très cool comme pratique et pourtant, cela doit leur rapporter de dizaines de milliers d’euros grattés sur le dos de pauvres voyageurs indécis…

La encore, quelques solutions simples à mettre en œuvre : nettoyez vos cookies et historiques de navigation sur votre navigateur web. Croyez-moi, ça lui fera du bien… Pensez également à activer la navigation privée sur votre navigateur web, cela évitera de collecter des tracking cookies et autres parasites. Au besoin, effectuer vos recherches préliminaires sur des ordinateurs différents de ceux que vous utiliserez pour faire votre réservation finale (jonglez par exemple avec l’ordinateur du boulot, mais faites les recherches en fin d’aprèm ou entre midi et deux, hein :-) ). Même chez vous, si vous êtes connectés sur une box, changer d’ordinateur ou de terminal (smartphone, tablette) ne permettra pas toujours de contourner l’IP tracking. Il est préférable de débrancher votre box et de la rebrancher pour réinitialiser vos paramètres de connexion…

Et vous, quelles sont vos astuces pour réserver vos billets d’avion, payer moins cher ou trouver le bon plan de vos prochaines vacances ?

Pin It

5 commentaires ⇒ Se poser les bonnes questions pour réserver son vol sur internet

  1. Et oui, il faut du temps et connaître les bonnes astuces pour trouver son billet d’avion au juste prix !
    Il faut avant tou se méfier de l’IPTracking comme tu le dis et et toujours comparer sur un autre terminal avant de se décider. Autre point, attention aux vols avec les low-cost : Il faut toujours vérifier l’aéroport de départ qui est parfois plus éloigné que l’aéroport principal (Beauvais, Istanbul, ….).
    On a nous-même compilé nos astuces pour trouver un vol pas cher sur notre blog voyage OneDayOneTravel.
    Pour info, on préfère le comparateur SkyScanner qui inclus les low-cost et qui permet de trouver des idées de destinations à partir de votre ville de départ et de votre budget.

  2. Merci, je trouve cette astuce vraiment intéressante et l’article est très complet et utile!
    bonne journée.

  3. roxis dit :

    c’est tout simple pour avoir des prix bas la solution est là avec la compagnie lowcost.net tout devient facile donc désormais fini les tracasseries et les prix exorbitant . la compagnie lowcost compare déjà pour vous tout les prix de vols,taxi,SNCF,et trains et vous propose une meilleur offre alors perdez plus de temps . http://www.voyage-lowcost.net/ il permet aussi de trouver des idées de destinations a partir de votre vile de départ et de votre budget…

  4. Ciro dit :

    Essayez le comparateur http://www.zeevols.fr !

  5. Christophe dit :

    Autre astuce pour trouver votre vol le moins cher, il faut utiliser plusieurs comparateurs de vols. Ne jamais si limiter à un seul en pensant qu’il compare tous les sites de vente de billet. Pour cela, moi j’utilise http://www.zefly.fr qui permet de lancer plusieurs comparateurs en parallèle depuis une seule interface.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>