Les iles espagnoles : découverte de l’île de Tenerife

par • 21 juin 2013 • EspagneCommentaires (2)2727

Mes récentes réflexions m’ont poussé à explorer ce sujet un peu plus profondément… Période estivale oblige, je commence à préparer mes vacances et réfléchir à mes prochaines destinations… L’arrivée (tardive) du soleil et ma récente excursion au bord d’une piscine me laissent m’imaginer au bord de la mer ou voyageant à travers les îles, comme j’en parlais encore dernièrement, là ou on ne les attend pas forcément d’ailleurs.

J’avais oublié les îles Canaries dans ma liste des îles paradisiaques,… Mais mon amie France m’a fait découvrir les îles espagnoles et m’a convaincu qu’elles n’étaient pas forcément à ranger dans cette catégorie… Et qu’à tout craindre, même le paradis peut être bon pour moi. Premier exemple, l’île de Tenerife, une île pour les vacances et le voyageur que je suis…

Tenerife, un volcan aux portes du Maroc

Ma première découverte fut que l’ïle de Tenerife est une ïle volcanique, surplombée par le plus grand sommet d’Espagne, le Pico de Teide. Pointant ses 3718 mètres dans le ciel bleu azuré ou émergeant d’une mer de nuages, il offre un panorama fantastique sur l’île et l’océan atlantique…

Pico del Teide

Apparemment, c’est également une île où de nombreuses activités de randonnée sont possibles puisque l’île offre 4000 km de chemins pédestres ! 2ème point intéressant pour le randonneur voyageur que je suis, affolé par le béton et les touristes en tongues. La faune y est sauvage et on trouve même au nord la forêt primaire de Laurisilva. Si comme moi, vous voulez éviter les plages touristiques et les complexes balnéaires comme Adeje, fuyez le sud de l’île pour le nord, plus sauvage et traditionnel.

Coté faune également, l’île est réputée pour l’observation de dauphins et de baleines globicéphales près du port de Los Cristianos… Encore une activité que je n’imaginais pas forcément trouver ne Espagne ! Côté Flore, l’île est également parsemée de plantes endémiques des Canaries comme le figuier de barbarie, sorte de gros cactus surmonté de bourgeons rougeâtres ou le dragonnier, je vous conseille de jeter un petit coup d’œil à la page Wikipedia sur cet arbre, je suis sur que vous l’avez déjà vu mais que vous ne saviez pas que l’on en trouvait sur l’ïle de Tenerife.

Tenerife, une île où faire voyager ses papilles

J’ai tendance à le répéter, peut être un peu trop souvent, j’aime voyager avec mon estomac est découvrir de nouvelles cultures culinaires. Selon France, il y’a de quoi être servi sur l’île de Tenerife. Si vous avez la chance de visiter l’île avec des locaux, ceux-ci pourront vous emmener dans des guachinche, sorte de restaurants plus ou moins illégaux tenus par des natifs de l’île qui vous serviront une cuisine traditionnelle et familiale… Le genre d’ambiance dont je raffole et qu’il est malheureusement tellement difficile à trouver en voyage.

L’ile des Tenerife, c’est aussi la terre natale des platano de canarias, une variété de petites bananes à déguster dont la production est l’une des principales ressources dans les Canaries. Servis en tapas ou en sauce d’accompagnement de poissons, viandes ou pommes de terre, les Mojo verts ou rouges selon les cas, épicés quand ils sont rouges généralement, sont des sortes de tapenades à la frontière entre l’Espagne et le Maroc, tout un symbole pour l’île de Tenerife !

 Je remercie France pour ces quelques détails, certains piquants ;-) , sur cette destination que je n’estimais pas aussi étonnante et dépaysante. Voila qui donne envie de découvrir quelques destinations insulaires aux portes de l’Europe… Et vous, vous connaissiez cette ile et ses trésors ?

Pin It

2 commentaires ⇒ Les iles espagnoles : découverte de l’île de Tenerife

  1. Intéressant comme article! Ça donne vraiment envie d’y aller.

  2. [...] à la recherche de nouvelles destinations pour voyager, je vous avais parlé ici de l’île de Tenerife au cœur des îles Canaries. Je change d’archipel et [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>