Visiter la Chine avec Aurélie du blog Vues de Chine

par • 15 février 2011 • Chine, Interviews d'expatriésCommentaires (18)16329

Aujourd’hui, pour continuer sur la lancée des interviews de blogueurs voyageurs, je reçois dans ces colonnes Aurélie du blog Vues de Chine. Aurélie blogue depuis un petit moment et nous fait découvrir sa vie quotidienne en Chine à travers de petites notes simples et toujours justes : des portraits, des bonnes adresses, des rencontres, des anecdotes. C’est tout cela qui m’a donné envie de vous faire découvrir ce carnet…

On sent à travers ses réponses au questionnaire de Pivot que la Chine est un pays déroutant pour nous petits occidentaux. mais quelque part, elle a su prendre le contre pied de ce changement pour mieux s’y adapter et le faire sien, s’y fondre et de se l’approprier. Un très beau voyage au final…

Donc avant de commencer le questionnaire proprement dit, est-ce que tu peux présenter ton blog en quelques mots ?

Je m’appelle Aurélie, je vis et travaille en Chine depuis juin 2009. Je voyage dans ces contrées et m’intéresse à ce pays depuis 2005, et tiens mon blog Vues de Chine depuis mars 2009.
Ma passion pour les voyages remonte à très longtemps : je suis amoureuse des voyages et des rencontres qui vont avec depuis aussi longtemps que j’ai des souvenirs… Sur Vues de Cine, je parle de ma vie quotidienne et mes voyages en Chine, et parfois au-delà. J’essaie de toujours porter un regard curieux, positif et constructif sur mon pays d’accueil !

1. Ton mot préféré ?

Apprendre (学习 – xué xí). Apprendre sur le monde, sur les gens et les cultures, mais aussi sur soi… Suivi de près par échanger (交流 jiāo liú) : échanger des idées, des points de vue, des manières de voir le monde…

2. Le mot que tu détestes ?

Juger. Vivre en Chine m’a appris qu’il faut toujours essayer de comprendre avant de juger. Ça s’applique particulièrement pour des cultures radicalement différentes des nôtres, où les différences culturelles sont sources de beaucoup de mécompréhensions…

Et puis il y a Peur aussi que je hais. La peur nous empêche de faire tant de choses…

3. Un détail qui te met particulièrement en joie, t’amuses ?

La spontanéité et la bonne humeur des Chinois. Ils sont très directs et décomplexés et n’hésitent pas à dire ce qu’ils pensent. Comme la fois où je me suis fait couper les cheveux : une de mes voisines m’a tout simplement dit que ça ne m’allait pas et que j’avais l’air d’avoir 40ans (j’en avais 26) !

Mais c’est aussi très souvent dans le bon sens : en tant qu’étrangère, ils n’hésitent pas à venir me voir, me poser des questions et me flattent systématiquement dès que je parle en chinois… La discussion prend toujours facilement avec les Chinois, dans le taxi, dans le bus, dans la rue… !

4. Un détail qui te démotive, t’agace, te déplait ?

La ribambelle de langues parlées en Chine. Déjà qu’apprendre le mandarin n’est pas aisé, quand on change de région, on se rend compte que la langue (ou le dialecte) local (qui peut être parlé par des millions d’habitants comme à Canton) supplante le chinois, et parfois des gens ne comprennent même pas le mandarin. Assez désespérant pour quelqu’un qui apprend le chinois !

5. Le son, le bruit que tu aimes ?

Le chant des oiseaux… même dans une mégapole comme Shanghai on en attend beaucoup car les Chinois ont des oiseaux en cage pour animal de compagnie ! Même si je les préfère en liberté, c’est toujours un plaisir de les entendre chanter !

6. Le son, le bruit que tu détestes ?

Vous voulez vraiment savoir ? Le bruit du crachat très (trop !) courant par ici… dans la pensée chinoise ce genre d’impureté est mieux en dehors du corps que dedans, le problème c’est pour les gens autour !

7. Le juron, gros mot ou blasphème favori ?

Je n’en dis pas (ou du moins j’essaie!), désolée, et du coup je n’en ai pas retenu en chinois non plus !

8. L’homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?

Un Mingong, ou paysan venu des campagnes pour gagner sa vie dans les grandes villes : c’est eux qui bâtissent les villes modernes, qui travaillent dans les usines, bref la clé du Miracle économique chinois !

9. Le métier que tu voudrais faire ?

Je m’écarte un peu de la Chine, pour être plus générale : Ecrivain-voyageur ! Pouvoir passer ma vie à voyager, de pays en pays, de culture en culture, partager et témoigner à ce propos !

10. Le métier que tu n’aimerais pas faire ?

Je reviens en Chine : chiffonnier. Ils sont très nombreux à Shanghai, à traverser la ville sur leur vélo à 3 roues. Ils travaillent toute l’année, dorment souvent dehors, ne sont ni reconnus ni respectés…

Merci encore à Aurélie de s’être prêtée au jeu. Je vous encourage à lui rendre visite et la suivre régulièrement ! Et vous, qu’auriez-vous répondu à ces questions par rapport à un pays que vous avez visite ? La Chine peut être ?

Pin It

18 commentaires ⇒ Visiter la Chine avec Aurélie du blog Vues de Chine

  1. Un grand merci pour la proposition d’interview, ça fait plaisir 🙂
    Et en plus le format est très sympa!

    (et petit coquille: Chien au début du 2nd paragraphe)

  2. Clément dit :

    Coquille corrigée et petite photo ajoutée aussi !

  3. […] Vous pouvez la lire ici : blog-boutsdumonde.fr ! […]

  4. Charly dit :

    Très sympa cette petite interview ! J’aime beaucoup le blog de Lili, ça me rappelle mon passage en Chine, il y a quelques années.

  5. Woods dit :

    Très bonne interview. J’aime beaucoup la forme, c’est simple et original.
    — Woods

  6. fabrice dit :

    Pareil, c’est ma référence blog sur la Chine:-)

  7. Merci Charly & Fabrice, c’est très flatteur ces commentaires 🙂

  8. Clément dit :

    Merci ! J’aime beaucoup le format effectivement. Je crois qu’à partir de quelques réponses, on arrive à ressentir et toucher du doigt la vie quotidienne du pays… J’ai été assez bluffé du résultat :-).

  9. larcy dit :

    voici quelques photos de chine !!
    je suis déçu pour les jurons ….lol

  10. Clément dit :

    Merci David pour ces quelques photos !

  11. Oreille dit :

    Intéressante interview !
    Je crois que le gouvernement avait encouragé les chinois à cracher dans des petits sacs en plastique pendant les JO, non ? Ils sont conscients que ça choque les occidentaux ! (même si je crois que cet horrible bruit est plus gênant que la vision du sol, erk)

    Juste une question qui n’a rien à voir : Aurélie, tu arrives à faire prononcer ton prénom par les chinois, ou pour les « non-français » de manière générale ? Lili est certainement plus simple à dire, non ?

  12. NowMadNow dit :

    Je suis le blog de Lili depuis quelques temps déjà et je l’ai recommandé à des amis installés en Chine. J’aime son ton, son regard son un pays … qui m’intimide encore un peu…

    NowMadNow

  13. Piotr dit :

    Merci, je viens de découvrir un blog, (deux en fait ^^), très intéressants 😉

  14. Avec du retard (pour ma défense, le site est bloqué ici), je réponds !

    @ larcy: bon si je force un peu je peux te dire « ta ma de » équivalent de va te faire…

    @ Oreille: ouh lalala, non Aurélie j’ai laissé tombé avec tous les non-francophones. C’est systématiquement Lili à l’international (même à la frontière espagnole ils n’y arrivent pas, alors en Chine…) 😉
    Et pour les crachats, ils avaient fait des tentatives pour inciter les gens à être plus polis (comme par exemple arrêter de remonter le t-shirt sous les aisselles, grande mode à Pékin, mais ça n’a pas servi à grand chose en fait. Chassez le naturel, il revient au galop!

    @ NowMadNow: faut venir se faire un avis par toi même, si ça peut s’intégrer à ton programme 🙂

  15. Clément dit :

    Merci Lili être repassée répondre aux commentaires..
    je savais bien qu’il y’avait des gros mots même en chinois ;-).

  16. Chapie dit :

    J’ai découvert 2 blog en même temps. On perd pas de temps ici !

  17. […] Vous pouvez la lire ici : blog-boutsdumonde.fr ! […]

  18. Très intéressant comme idée d’interview, je viens d’aller sur le blog de Lili, c’est vrai que l’on peut trouver plein d’infos pour apprendre à s’adapter à la vie en Chine. Je l’ajoute sans hésiter à mon blogroll 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *