Conseil de voyageur : se perdre pour mieux trouver son chemin

par • 15 janvier 2007 • Astuces, EverywhereCommentaire (0)2734

Sans doutes comme moi, vous vous êtes demandé comment faire pour visiter une ville, alors que vous n’y restez que quelques heures, ou quelques jours. Même en y restant une semaine,vous savez pertinemment que vous raterez forcément la moitié des monuments…
Ma solution est très simple : il
suffit tout simplement de se perdre… Et oui… Je déambule dans les rues, la ou mes yeux et mes oreilles me guident… Rencontres hors du commun garanties !

Visiter Split en musique…

Une fois, grâce à cette méthode, j’ai fini la soirée à jouer de la batterie avec deux étudiants à Split… Etonnant non ?
Alors que je me promenais sans but précis, je me suis laissé guider par quelques notes de musique dans une rue alentour… Je tourne et retourne à la recherche d’un concert dans un café ou d’une chaîne Hi-Fi criant à tue-tête mais ne trouve pas la source de cette mélodie…

Quelque chose me dit que le son provient d’un immense bâtiment… J’entre sans croiser personne ni demander aucune autorisation… Les cordes de la guitare font résonner les notes dans les escaliers de pierre. je monte au premier étage, rien. Quatre à quatre, je gravis les dernières marches qui m’emmènent au second puis au troisième étage. Les notes s’intensifient. j’emprunte le premier couloir qui s’offre à moi et m’arrête devant la porte d’ou s’échappent ces quelques airs de rock…

Je pousse la porte, deux jeunes étudiants derrière une batterie et une guitare répètent tranquillement quelques standards… je leur explique simplement que j’ai entendu de la musique et que je les ai trouvé… Ils me demandent d’ou je viens et si je joue d’un instrument. Le batteur me tend les baguettes alors que je lui indique savoir jouer de cet instrument.

Se perdre dans les ruelles de Venise

Tout visiteur de la ville (soit disant) la plus romantique vous le dira : cette ville est un vrai labyrinthe ! Alors ne retournez pas votre plan dans tous les sens et ne cherchez pas la direction de la place Saint Marc (il y’a trop de monde de toute façon) et laissez vous porter par votre instinct.
Vous verrez que vous découvrirez de nombreuses petites ruelles complétement désertes et retrouverez le vrai charme de Venise, le long de quelques fils de linges ou dans le sourire de vieilles mamies accoudées à leurs fenêtres. Vous vous rendrez également compte que cette visite n’appartiendra qu’à vous seul, plutôt que de partager le même cliché d’une énième gondole ou du palais ducal avec probablement quelques milliers de touristes sur cette terre.

Au détour d'une ruelle de Venise

Le propre du voyageur est de se laisser porter par son voyage

Pour paraphraser Bouvier, ca n’est pas le voyageur qui part en voyage, mais bien le voyage qui fait le voyageur, le façonne. Et c’est là tout l’objet de cette démarche, se laisser porter par le voyage, par une visite et laisser la place à l’imprévu, qui rendra votre voyage unique et singulier.
Une fois que vous êtes bien perdus et que/si vous devez rentrer, rien de plus simple. Une carte ou un plan vous suffiront. ! Si vous êtes réellement perdus, comptez sur les personnes qui vous entourent pour vous indiquer votre chemin, vous n’imaginez pas la bonne volonté qu’une personne peut mettre à aider son prochain, étranger de surcroit. Et si vraiment vous êtes très très perdu (j’en suis jamais arrivé la…), un hôtel, un café, un restaurant vous permettra d’appeler un taxi pour vous ramener à bon port.
Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *