Interview de blogueurs voyageurs : Cécile nous emmène en Islande !

par • 14 octobre 2013 • Interviews d'expatriés, IslandeCommentaires (2)3960

Faute de temps, j’ai bien du mal à tenir à jour ce blog et vous livrer le fruit de mes rencontres et de mes péripéties. Heureusement,  je compte sur les blogueurs expatriés pour m’aider à combler ses colonnes en mettant en avant leurs travaux et leurs propres blogs dédiés à certaines destinations. Je rêve d’Islande depuis déjà longtemps (ici ou ) et c’est dans mes recherches que j’ai découvert le blog de Cécile, qui rentre tout juste d’une année Erasmus de stage en Islande. Une mine d’information pour moi pour découvrir cette région et commencer à lister les choses que je veux voir et faire !

Avant de commencer le questionnaire proprement dit, est-ce que tu peux présenter ton blog en quelques mots ?
Mon petit blog s’appelle Cécile-Ailleurs ! L’avantage étant qu’aucune destination particulière n’apparait dans l’URL, je peux tout à fait parler de n’importe quel pays. J’espère donc continuer à raconter mes aventures sur ce blog là ! Je ne sais absolument pas où la vie m’emmènera la prochaine fois, mais j’espère pouvoir continuer à écrire très très bientôt.

Logo Blog Cecile Ailleurs

1. Ton mot préféré ?
“Takk fyrir” (prononcé tak firire) Ca veut dire “merci” en islandais. C’est assez commun, me direz-vous, mais lors d’un concert de Ásgeir Trausti (un chanteur islandais à écouter absolument), il finissait ses chansons en lâchant un timide “takk fyir”, qui a fait fondre toutes les filles (ok moi aussi, un peu, j’avoue).

2. Le mot que tu détestes ?
Je n’ai pas tellement de mot que je déteste réellement, pour cela, il faudrait que j’en connaisse plus en islandais, malheureusement.

3. Un détail qui te mets particulièrement en joie, t’amuses ?
Reykjavik la nuit, cela m’amuse beaucoup. Il faut tout de même avouer que la capitale de l’Islande est toute petite, et dans la journée, on a un peu l’impression d’être seuls dans les rues. Et pourtant, le soir, les rues sont pleines, les bars sont bondés, les Islandais sont très fêtards, parlent fort, rient à gorge déployée. C’est vraiment une ambiance incroyable, qu’on ne soupçonnerait pas.

4. Un détail qui te démotives, t’agaces, te déplait ?
Le vent. Il faut savoir que le vent en Islande, c’est quelque chose ! Je ne crains pas tellement le froid, mais le vent est d’une force incroyable. Récemment, il y a eu plusieurs tempêtes, c’était impressionnant ! Donc quand je me réveille à Reykjavik, et que j’entends déjà le vent, j’ai envie de rester couchée, tout simplement :-) .

sun voyageur reykjavik

5. Le son, le bruit que tu aimes ?
Le bruit de la pluie lorsque je suis dans mon lit. Alors oui, je passe clairement pour une marmotte qui voue un culte à son lit, mais c’est un fait : j’aime dormir. Et en Islande, il pleut beaucoup, c’est un fait aussi. Et le bruit de la pluie et du vent lorsque l’on sait que l’on peut rester chez soi, ça n’a pas de prix, admettez-le ;)

6. Le son, le bruit que tu détestes ?
Concernant l’Islande, je n’ai pas tellement de son que je déteste. L’Islande amène au calme et à la tranquillité, donc je dois dire que niveau bruit relou, on est plutôt tranquilles ! ;-)

7. Le juron, gros mot ou blasphème favori ?
Je n’ai pas appris de juron en islandais, ça m’attriste beaucoup, car j’aime apprendre des gros mots dans des langues étrangères (bah quoi ?), mais en islandais je ne parviens pas à les retenir.

8. L’homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?
Le maire de Reykjavik. Il s’appelle Jón Gnarr, était un humoriste très reconnu dans son pays avant de devenir maire. Chaque année, pendant la gaypride, il se travestit en femme et parade sur un char. La tolérance et l’espoir qu’il m’a inspiré ce jour là m’ont vraiment marqué.

9. Le métier que tu voudrais faire ?
Je voudrais travailler dans le département webmarketing d’une entreprise touristique au sens large… Tour operator, guide touristique, hôtellerie, zoos, parcs d’attractions… Je suis ouverte !

10. Le métier que tu n’aimerais pas faire ?
Travailler au port de Reykjavik. Il y a une odeur de poisson incroyablement tenace là bas. Je m’y suis fait petit à petit, mais l’odeur est vraiment très forte, à donner des hauts le cœur, et pourtant je ne suis pas particulièrement chochote !

Merci à Cécile de s’être prêtée au jeu du petit portrait chinois que je lui ai proposé. On lui souhaite de bielles découvertes et de nouveaux voyages, qu’elle viendra peut être nous partager dans ces colonnes. En attendant, vous pourrez suivre ses pérégrinations sur Cécile-Ailleurs !

Crédits photos : Cécile Ailleurs

Pin It

2 commentaires ⇒ Interview de blogueurs voyageurs : Cécile nous emmène en Islande !

  1. Cécile dit :

    Hihi, top :)
    Par contre, petite correction au début de l’article, je n’étais pas en Erasmus mais en stage à Reykjavik.
    Merci à toi !

  2. Clément dit :

    Oups, petite coquille. C’est réparé, mais c’est parce que je suis branché sur l’auberge européenne en ce moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>