Les transports à Istanbul…

par • 14 décembre 2007 • Astuces Transports, Istanbul, TurquieCommentaire (0)1594

Je crois quIstanbul offre la plus large palette de transports urbains que puisse connaître une ville dans le monde… Il manquerait encore les pousse-pousses et les charrettes… Quoique pour les secondes, ça doit se trouver…

Le tram
Ça sera incontournable. Que vous restiez 3 jours, 7 jours ou un mois à Istanbul, vous aurez à prendre ce tram. Il vous emmènera d’Eminonu jusqu’à Sutanahmet ou Kadiköy… A elle toute seule, cette ligne de tram est une croisière urbaine…

Le métro
2 lignes métro se partagent Istanbul. La première à l’ouest de la ville vous permet de rejoindre l’aéroport ou la gare de bus centrale depuis le centre. Attention cependant, la correspondance à Aksaray n’est pas très évidente. Il faut sortir de l’un, traverser une rue, passer dans un tunnel et contourner un bâtiment… Demandez votre chemin, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous aider… La seconde… Vous n’aurez peut être pas à la prendre… Et pourtant, elle vous emmènera ou que de très rares touristes vont… Dans le nord de la ville… Et encore… Pas si loin que ça. Le terminus est sur la place de Taksim et vous remonterez vers le nord… je vous conseille de vous arrêtez à Levent. Vous sortirez au milieu de tours de 30 étages et de grand mall proposant Starbucks, Burger Kings et autres boutiques de fringues américaines… Vous passerez du charme d’Istiklal à l’ambiance new yorkaise en l’espace de quelques minutes… Si voulez voir un mall sympa et assez différent des autres, allez donc au Kanyon.

Le Tünel
Alors la je ne peux pas vous dire grand-chose… la dernière fois que j’étais à Istanbul, il était en rénovation… Conserveront-ils le charme du petit train-train cahotant reliant Kadiköy au bout de la rue Istiklal ? Je vous raconterais…
Le tramway d’Istklal
Il relie le terminus du Tünel à la place de Taksim et se faufile sur Istiklal Cadessi… A faire au moins une fois, de préférence en hiver, sous la pluie ou en fin de journée… Lorsque vous aurez gambadé et visité tous les coins et les recoins d’Istiklal (et dieux sait si il y’en a).

Le réseau de bus
C’est la que ça ce complique… Ne cherchez pas un plan du réseau, il n’existe pas… Les noms des quartiers traversés sont inscrits sur le panneau devant et à coté de l’entrée… Mais ne vous inquiétez pas, ils ne s’arrêtent pas n’importe où dans les quartiers indiqués. Il y’a généralement de grands arrêts que l’on ne peut pas louper (ex ; Eminonu, Taksim, Aksaray)… Récemment, ils ont mis en place un système appelé Metrobus. Ce ne sont ni plus ni moins que des bus qui suivent une voie spécifique le long de périphériques et d’autoroutes. Pratiques, rapides, fréquents, j’ai testé la ligne AksarayAvcilar… par rapport à avant, je gagne bine 15 minutes et j’évite un changement…

Les bus des mers
Comme leur nom l’indique, il s’agit bien de bus qui relient les différents ports du Bosphore. Attention, un embarcadère correspond généralement à une ou deux destinations au maximum. Soit elles sont écrites dessus, soit il faut demander (c’est aussi indiquer sur les cartes touristiques que vous trouverez un peu partout et il existe un guide horaire également, disponible à tous les embarcadères). Il y’a des bateaux rapides et d’autres… qui le sont moins. Le prix est le même, tout dépend si vous êtes pressés de rentrer ou si vous préférez les petites croisières romantiques. C’est exactement le même prix que pour un bus normal (1,3 lira aux dernières nouvelles, c’était 1,1 vingt mois plutôt… inflation quand tu nous tiens)

Les dolmus
Pire que les bus mais le système d’indications est similaire… En fait, la différence est que vous ne payez pas de ticket mais la course directement au chauffeur… Jusque la j’ai jamais compris comment ça se passait. Je donnais de l’argent en donnant la direction et on me rendait de la monnaie. Si vous êtes assis au fond, pas de problème : tapez sur l’épaule de la personne devant vous et donnez lui de l’argent en lui donnant votre direction… Le message et l’argent iront jusqu’au chauffeur et votre monnaie reviendra vers vous…

Les taxis
Si je devais comparer, je dirais qu’ils sont un peu moins dangereux qu’au Maroc… Mais battent en brèches allégrement les règles du code de la route. Quoiqu’il en soit, ils sont fortement conseillés à la sortie des bars et night clubs d’Istiklal et sont parfois les selles alternatives pour rejoindre certains lieux. Ils ne sont pas très chers, comptez entre 3 et 5 euros une course

L’Akbil
J’en ai déjà parlé ici mais j’adore ce porte clé… Il vous permet de payer tous les transports, sauf les dolmus. Mais comme dans le dolmus, transmettez votre Akbil à la personne devant vous, dans un bus bondé, et il reviendra vers vous. Il n’est pas rare de voir des poignées d’Akbil circuler de cette manière.
Attention cependant, le système de correspondance n’est plus en service !! Ce qui est bien dommage car il n’est pas rare d’avoir à prendre plusieurs transports pour se rendre d’un point à un autre à Istanbul.

Venere Hôtels – Réservez votre hébergement à Istanbul avec Venere.com!

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *